Articles en libre accès

Tailler le silex, partie 1: un aperçu pour débutants !

La taille de pierre figure parmi les arts les plus anciens développés par l'être humain. Les pierres qui nous entourent sont en effet une source inépuisable d'outils (lames de couteaux, têtes de flèches, de lances, éclats pour allumer un feu, etc.)  pour qui sait les travailler, et est prêt à utiliser son imagination pour produire des objets utiles et élégants.

Mais où trouver ces pierres ? Et comment les travailler ? C'est ce que nous allons voir dans cette série d'articles.

 

artisanat, paléolithique, christophe, monplaisir, technique, vie, primitive, taille, silex, obsidienne,

 

Quel type de pierres pour quel outil ?

Le choix de la pierre est déterminant car si certains types de minéraux peuvent fournir sans mal des éclats redoutablement tranchants, d'autres ne le pourront "pas vraiment". Pour cette série d'articles, nous nous concentrerons sur les pierres pouvant donner facilement des éclats tranchants. Dans nos contrées, deux noms sont donc à retenir : silex et quartz (avec toutes les "variétés" et sous-catégories qu'ils comprennent).

Qu'est-ce qui rend ces deux roches intéressantes pour la fabrication d'objets coupants ? Deux caractéristiques : premièrement, comme le verre industriel, ces roches sont principalement constituées de silice (ou de dérivés de cet élément) et leurs éclats sont aussi tranchants que ceux du verre. Deuxièmement, elles présentent une "fracture conchoïdale"... Pour faire simple, disons qu'elles se fracturent de façon prévisible : en contrôlant l'angle et la force de frappe, on peut donc prévoir les dimensions et l'aspect des éclats que l'on va retirer.

 

  technique, vie, primitive, artisanat, paléolithique, christophe, monplaisir, tom, brown, silex, obsidienne, taille, flèche, arc, couteau  obsidienne, artisanat, paléolithique, christophe, monplaisir, technique, vie, primitive, nature, primitif, peuple, premier, tom, brown, indiens, amérique, amérindiens, aborigènes

On peut trouver du silex dans diverses parties de la France : en montagne (ex : le Vercors), en Normandie, etc.

 

Prendre des précautions pour éviter de se blesser

Pour un débutant, la taille de silex peut présenter certains risques. Il est donc utile de porter des lunettes de protection afin d'éviter que des éclats ne viennent se loger dans les yeux (je parle d'expérience : croyez-moi, ce n'est pas drôle d'avoir un "morceau de verre" coincé entre la paupière et l'oeil...). Egalement, en fonction de la position que vous choisissez d'adopter pour tailler (on peut s'asseoir en tailleur par terre et tenir la pierre à la main, ou la poser sur sa cuisse, ou bien tailler assis sur un rondin), il vous faudra peut-être vous munir de gants (pour tailler avec la pierre dans la main) ou de morceaux de cuir épais (comme du cuir de vache) si vous souhaitez casser du silex en l'appuyant sur vos cuisses.

De plus, il vous faudra étendre une bâche sur le sol afin d'éviter que des éclats ne jonchent le sol (ce qui pourrait provoquer de méchantes blessures au pied...). Enfin, en cassant le silex libère de la poudre de silice qui peut se montrer dangereuse pour les poumons à forte dose : il vaut donc mieux tailler en extérieur, dans un endroit où le vent peut rapidement emporter la poussière de silice.

Des exemples d'outils pour travailler le silex

Il serait impossible et inintéressant de tenter de dresser une liste exhaustive des matériaux que l'homme a pu utiliser pour tailler du silex ou d'autres types de pierres. Des bois d'animaux (comme les élans) aux bois végétaux (qui doivent être extrêmement denses, comme le buis de nos contrées, Buxus sempervirens) en passant par des os d'animaux ou d'autres pierres (comme des galets de plage), la seule limite est l'imagination (et l'habileté) de l'artisan.

Il est pourtant utile de se rappeler que le poids et la taille du percuteur (l'objet que l'on va utiliser comme un marteau pour fracturer la pierre que l'on travaille) doivent être adaptés à la taille, au poids et à la densité de l'éclat (nommé nodule ou nexus s'il s'agit d'un bloc de pierre de grande taille) que l'on souhaite casser.

 

artisanat, paléolithique, nature, christophe, monplaisir, genévrier, technique, vie, primitive, silex, obsidienne, percuteur, tom, brown,

En haut : des galets, excellents pour commencer à dégrossir des nodules de plusieurs kilos ;

en bas à gauche : deux grands marteaux en buis (d.c.) ; à droite : cinq percuteurs en bois de cerf et d'élan

 

taille, silex, obsidienne, artisanat, paléolithique, christophe, monplaisir, technique, vie, primitive, indiens, amérique, amérindien

La taille de silex présente l'avantage d'aider à vider l'esprit des soucis quotidiens, et à se concentrer sur l'instant présent, sur un élément concret. En taillant, on donne forme à son imagination et on créé des objets uniques, des extensions minérales de notre être.

 

A lire également

Le feu par friction pas à pas

Le feu par friction - partie 1

 

A expérimenter

3 jours pour apprendre les bases de l'artisanat paléolithique 

 

Texte et photos de Christophe Monplaisir, relu par Caroline "Calenduline".

 Christophe Monplaisir est un des auteurs du Petit Traité Rustica des plantes sauvages comestibles. Il vit 3 à 6 mois par an aux Etats-Unis, dans la réserve des indiens Navajos en Arizona, ainsi que dans le sud de l'Oregon. Elève à la Tracker School de Tom Brown Jr., il s'intéresse à tous les moyens que nos ancêtres avaient inventés pour vivre libres dans la nature sauvage. 

Il organise des stages sur les plantes sauvages, ainsi que sur les artisanats paléolithiques et les techniques de vie primitive.