Articles en libre accès

Le feu par friction pas à pas

Le feu par friction à la main est certainement la technique de démarrage de feu la plus ancienne que l’humanité ait expérimentée. Elle demande de longs mois d’entraînement avant d’obtenir une braise et avant d’être capable d’enflammer cette dernière. Même lorsque l’on maîtrise ces aspects, le vent ou l’humidité sont des facteurs à ne pas négliger et qui peuvent parfois considérablement compliquer la tâche …

 

Le Cahier 4 de l'Aventure au Coin du Bois (non publié pour l'instant) consacre un article de plusieurs pages au feu par friction à la main. Si le sujet vous intéresse, vous pouvez nous envoyer un courriel afin que nous vous avertissions de sa sortie. 

 

 

Avant le feu : le foyer !

 

 

Avant d'allumer un feu, il faut bien sûr songer au foyer, dont la construction doit obéir à des règles de sécurité. Pour cette raison, il convient de choisir  un lieu raisonnablement éloigné des arbres et de toute végétation facilement inflammable. Les herbes sèches, pommes-de-pin, etc. situées à proximité du futur foyer seront enlevées.

 

 

 

 

Après avoir disposé des pierres en cercle, on comble également l'intérieur du foyer : c'est à la fois une mesure de sécurité et une manière de disposer de pierres chaudes pour la cuisson. Par principe, bannissez les grands foyers : un feu doit être le plus petit possible, afin d'éviter de gaspiller du bois et aussi, afin d'éviter d'enflammer les alentours !

 

Note : ne jamais prendre des pierres provenant d'une rivière : elles riqueraient d'éclater sous l'action des flammes.

 

 

 

 

Une fois que l'on a défini où les personnes vont s'asseoir et cuisiner, on achève la construction du foyer en montant un petit muret qui améliorera d'une part la cuisson en concentrant la chaleur des flammes et d'autre part le confort en réverbérant la chaleur (les personnes seront donc installées face au muret).

 

 

     

feu par friction  

        Feu par friction

 

Feu par friction

 Préparer l'accueil de la braise

 

Tout vous semble prêt ? Eh bien non ! Il est maintenant temps de faire les préparatifs pour accueillir la future braise. A peine née et pour continuer à vivre, il lui faudra avant tout un nid douillet. Ce dernier sera fabriqué avec tous matériaux secs et facilement inflammables : herbes sèches, aiguilles, mais surtout de l'écorce interne (la partie fibreuse située entre l'écorce externe et le bois) froissée entre les mains. Le nid sera de préférence placé dans une écorce pliée en deux (ici : une écorce de genévrier).

 

 

 

 

Le foyer est également préparé, en vue de recevoir le nid enflammé. On y met bien sûr des matériaux secs et inflammables : de nombreuses feuilles mortes, des aiguilles, des brindilles sèches (les ramasser sur des rameaux morts ou sous les arbres, à l'abri de la pluie). Plus le foyer est fourni, plus le feu a de chances de prendre : il ne faut donc pas négliger cette étape !

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, une dernière étape s'impose avant de se lancer : la réserve de bois ! A proximité immédiate du foyer, il est important de disposer d'une grande quantité de toutes petites branches, afin d'alimenter très rapidement le feu naissant. Plus loin (pour des raisons de sécurité), on stocke des rameaux plus importants, qui permettront d'entretenir le feu.

 

 

Feu par friction 

    Feu par friction

        Feu par friction  

 

Obtenir une braise

 

Après tous ces préparatifs, le plus important reste à faire : obtenir une braise ! Le matériel nécessaire est des plus simples : une planchette de bois assez tendre et un foret (en bois tendre également). Un couteau (ou un silex pour les plus habiles) complète la panoplie.

 

 

 

 

 

 

 

Dans un premier temps,  on cherche à forer un trou. Après avoir légèrement creusé la planchette avec la pointe de son couteau, il s'agit donc de faire tourner le foret entre ses mains tout en appuyant, afin de créer une friction au point de contact entre le foret et la planchette. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une encoche est alors taillée dans la planchette, afin de recueillir la sciure, puis éventuellement la braise. Le travail de friction reprend, jusqu'à l'obtention d'une braise.

 

        Feu par friction

       Feu par friction

 

Feu par friction

 

Enflammer la braise

 

La braise est enfin là ! Une seule préocupation : surtout, ne pas la perdre !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cela, elle est immédiatement déposée dans le nid, et on souffle doucement, pour la faire rougeoyer et grandir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, lorsque le nid commence à s'embraser, il est transposé dans le foyer : on ne s'arrête surtout pas de souffler ...

 

        Feu par friction

       Feu par friction

    Feu par friction

 

Nourrir le feu

 

 

Il est alors temps d'utiliser la réserve de brindilles et de petites branches pour nourrir et patiemment faire grandir ce feu naissant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez enfin vous détendre et rêver en regardant les flammes danser !

 

Après vous être réchauffés, avoir cuisiné et profité du réconfort que le feu apporte à la tombée de la nuit, il faudra se rédoudre à complètement l'éteindre (terminer en versant de l'eau sur les braises). Pensez aussi à disperser les pierres, afin d'effacer au plus vite toute trace de votre passage ...

 

        Feu par friction

  

 

Feu par friction

 

A lire également

Le feu par friction - partie 1

Tailler le silex - partie 1

 

AVERTISSEMENT

Le collectif L'Aventure Au Coin Du Bois ne saurait être tenu responsable des dommages éventuels causés par erreur d'identification ou par utilisation inappropriée des plantes. Les lecteurs consommant des plantes sauvages ou pratiquant les techniques décrites dans nos Cahiers et sur notre site sont seuls responsables de leurs actes et de leurs conséquences. La consommation de certains végétaux ou la pratique de certaines activités peuvent être déconseillées dans certains cas (allergies, maladies cardiaques, rénales, etc.). Il convient donc de se connaître soi-même afin de prendre les précautions nécessaires et d'éviter tout accident.

 

© L'Aventure au Coin du Bois, 2013. Tous droits réservés.