Articles en libre accès

Tailler le silex, partie 1: un aperçu pour débutants !

La taille de pierre figure parmi les arts les plus anciens développés par l'être humain. Les pierres qui nous entourent sont en effet une source inépuisable d'outils (lames de couteaux, têtes de flèches, de lances, éclats pour allumer un feu, etc.)  pour qui sait les travailler, et est prêt à utiliser son imagination pour produire des objets utiles et élégants.

Mais où trouver ces pierres ? Et comment les travailler ? C'est ce que nous allons voir dans cette série d'articles.

 

artisanat, paléolithique, christophe, monplaisir, technique, vie, primitive, taille, silex, obsidienne,

 

Lire la suite...

Cueillir l'ail des ours : les précautions à prendre

C’est la pleine saison de l’ail des ours (Allium ursinum), la plante sauvage la plus connue et la plus cueillie. A cette occasion, nombre de cueilleurs en herbe prennent le chemin des bois à la recherche de cette savoureuse sauvageonne, en quête d’un beurre aillé ou d’un succulent pesto…

La banalisation de cette plante cache pourtant quelques précautions à prendre, indispensables si l’on veut cueillir en toute sécurité.

 

ADO stage

Cueillir l'ail des ours : quelques précautions s'imposent...

Lire la suite...

Feu par friction - Partie 1

Sélectionner les bons matériaux

 

Pour qui a un peu d’expérience dans l’art du feu par friction, une chose est claire : avec des matériaux mal préparés ou inadaptés, même le plus grand maître des techniques de friction ne peut souvent pas obtenir bien plus que de la fumée. Même s'il arrive à obtenir un peu de charbon, celui-ci ne peut se transformer en braise qu'au prix d’efforts extrêmement longs et fatigants.

 

Apprendre à choisir et préparer les matériaux que l’on va utiliser pour créer une braise, et l’accueillir avant de l’embraser, est donc aussi important que maîtriser la technique qui permet de lier vitesse de rotation et pression (le mélange de ces deux forces étant ici appelé friction).

 

Pour cela, nous allons aborder les spécificités des différents matériaux (souvent végétaux) qui sont susceptibles de nous fournir des planchettes, drilles, nids, paumelles, etc. Et nous verrons également les variations subtiles qui permettent de préparer les matériaux les mieux adaptés à la technique de friction choisie.

 

(Les noms anglais des techniques de friction étant plus brefs, c’est ceux-là que j’utiliserai : « bow-drill » correspondant à feu par friction avec archet, et « hand-drill » à feu par friction sans archet, à la main.)

 

Tilia, Rubus, Conyza, Populus, Salix, Hedera, ronce, vergerette, Canada, saule, peuplier, tilleul, lierre, ronce, feu, friction, foret, drille, paumelle, planchette, hand-drill, bow-drill, archet, technique, vie, peuple, primitif, premier, alternatif, survie, sauvage, plante, comestible, toxique, liberté, autonomie, bois, aventure, coin, découverte, silex, taille, écologie, archéologie, ethnologie, atelier, stage, utilisations, cuisine, ficelle, fibre, corde, abris, hutte, feuille, morte, foyer, pierre, roche, nature, genévrier, calenduline, harmonie, équilibre, pratique, françois, couplan, tom, brown, christophe, monplaisir,  lierre, Hedera, tilleul, Tilia, feu, friction, foret, drille, paumelle, planchette, hand-drill, bow-drill, archet, technique, vie, peuple, primitif, premier, alternatif, survie, sauvage, plante, comestible, toxique, liberté, autonomie, bois, aventure, coin, découverte, silex, taille, écologie, archéologie, ethnologie, atelier, stage, utilisations, cuisine, ficelle, fibre, corde, abris, hutte, feuille, morte, foyer, pierre, roche, nature, genévrier, calenduline, harmonie, équilibre, pratique, françois, couplan, tom, brown, christophe, monplaisir,

 

Lire la suite...

Les lauriers, un exemple de noms vernaculaires à manipuler avec précaution

Au bout de quelques semaines ou mois passés à observer et utiliser les plantes, n'importe quelle personne intéressée par les végétaux se heurte à un problème : une plante peut avoir plusieurs noms dits "vernaculaires" (par opposition au nom latin) dans une même langue (comme le français). Ainsi, dans certaines régions, le tussilage est parfois appelé "pied d'âne", ou le lamier blanc "ortie blanche".

Dans la plupart des cas, ce n'est pas dangereux car il est relativement rare qu'une plante comestible ait, dans une région donnée, un nom similaire (ou identique) à celui d'une plante toxique lui ressemblant. De plus, un nom (ou deux) domine(nt) souvent au niveau national, et la plupart des enthousiastes de la nature reconnaîtront le nom le plus courant, même s'ils utilisent un nom régional différent.

Mais dans certains cas, les noms vernaculaires peuvent donner lieu à des confusions qui pourraient se révéler dangereuses : en anglais par exemple, "hemlock" peut désigner la grande ciguë, Conium maculatum, de la famille des Apiacées et mortelle à faible dose, ou les tsugas, Tsuga spp., issus d'une famille totalement différente (les Pinacées) et dont les jeunes pousses peuvent être consommées en petites quantité.

En français, un exemple particulièrement significatif, et potentiellement dangereux, est celui des "lauriers".

 

                                                plante, sauvage, comestible, toxique, aventure, coin, bois, forêt, écologie, cueillette, cuisine, récolte, vertus, nutrition, balade, découverte, identification, françois, couplan, collège, pratique, ethnobotanique, stage, utiliser, utilisations, botanique, alternatif, santé, gastronomie, autonomie, atelier, nature, nutriments, harmonie, livre, ouvrage, conférence, christophe, monplaisir, genévrier, calenduline, laurier, noble, cerise, rose, Laurus, Prunus, Nerium, laurocerasus, nobilis, oleander      plante, sauvage, comestible, toxique, aventure, coin, bois, forêt, écologie, cueillette, cuisine, récolte, vertus, nutrition, balade, découverte, identification, françois, couplan, collège, pratique, ethnobotanique, stage, utiliser, utilisations, botanique, alternatif, santé, gastronomie, autonomie, atelier, nature, nutriments, harmonie, livre, ouvrage, conférence, christophe, monplaisir, genévrier, calenduline, Laurus, nobilis, Prunus, laurocerasus, Nerium, oleander, lauriers      plante, sauvage, comestible, toxique, aventure, coin, bois, forêt, écologie, cueillette, cuisine, récolte, vertus, nutrition, balade, découverte, identification, françois, couplan, collège, pratique, ethnobotanique, stage, utiliser, utilisations, botanique, alternatif, santé, gastronomie, autonomie, atelier, nature, nutriments, harmonie, livre, ouvrage, conférence, christophe, monplaisir, genévrier, calenduline, Laurus, nobilis, Prunus, laurocerasus, Nerium, oleander, laurier, noble, sauce, rose

De gauche à droite : Laurier-cerise (Prunus laurocerasus), laurier noble (Laurus nobilis) et laurier-rose (Nerium oleander)

Lire la suite...

Quiche aux hémérocalles

Sans gluten, sans lactose et sans caséine

Vos massifs d'hémérocalles ont une tendance envahissante ? Plutôt que de mettre les "indésirables" au compost, mangez-les ! Vous n'avez que l'embarras du choix car presque tout est comestible chez cette belle ornementale : jeunes tubercules (toute l'année), jeunes pousses (jusqu'à la floraison), boutons et fleurs (en fin de printemps). A vos marmites...

 

Note : tout comme pour les plantes sauvages, avant de consommer des plantes ornementales, assurez-vous qu'elles sont comestibles ! 20% des plantes que nous mettons dans nos jardins sont toxiques (contre 2% environ de notre flore spontanée). Vous pouvez par exemple vous aider du guide  de François Couplan : Mangez vos soucis, Plantes ornementales comestibles et leurs usages.

                hémérocalles, Hemerocallis fulva, plantes, sauvages, comestibles, toxiques, pratique, terrain, découvrir, découverte, identifier, identification, reconnaître, reconnaissance, botanique, ethnobotanique, sortie, balade, promenade, stage, cuisine, cuisiner, recette, écologie, militantisme, atlernatives, décroissance, autonomie, survie, atelier,jeunes, pousses, printemps, fleurs, nature, quiche, jardin, ornementale, fleur                       

 

Lire la suite...